pratique
Publicité
 

maman

Stériliser ou pas le matériel pour bébé?

  • 4 Mar 2015
  • Facebook   Twitter   RSS
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
  • print

Stériliser ou pas le matériel pour bébé?

Les discours divergent à ce sujet.

Et pourtant, lorsque l’on est parent, surtout pour la première fois, on souhaite faire ce qu’il y a de mieux pour son enfant.

Mais pour autant, on ne veut pas s’encombrer de tâches inutiles, ce qui est tout à fait normal, dans un emploi du temps déjà bien chargé.

Faisons le point sur la stérilisation.

Il s’agit d’une technique qui vise à éliminer toute vie microbienne sur du matériel. Par différents moyens (casserole d’eau bouillante, stérilisation à froid, stérilisateur à la vapeur, au micro-onde…), tout le matériel pour bébé serait concerné par la stérilisation : les biberons, tétines, tire-laits, sucettes…etc…

Le nouveau-né, n’ayant pas de système immunitaire mature (système de défense contre les microbes), exposé à certains microbes, il pourrait développer des infections graves, telles que la gastro-entérite.

Voici l’argument principal des partisans de la stérilisation du matériel pour bébé.

A ce sujet, l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé, a fait ses recommandations dans un récent rapport publié en 2007.

Ce document décrit de façon très claire et imagée, les différentes étapes à suivre pour ' la préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au biberon à la maison '.
Vous pouvez le consulter sous le lien:

http://www.who.int/foodsafety/publications/micro/PIF_Bottle_fr.pdf

L’OMS préconise donc de stériliser les biberons à l’aide d’un stérilisateur du commerce ou grâce à la méthode classique de l’eau bouillante.

L’UNICEF rejoint l’OMS en disant qu’il faut stériliser les biberons, jusqu’à l’âge de 1an.

Cette information datant de 2007, est pourtant partiellement en contradiction avec les recommandations de l’ANSES, Agence française nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, qui a fait appel à un groupe d’experts pour définir ses ' recommandations d’hygiène pour la préparation et la conservation des biberons '.

Voici le lien:

http://www.anses.fr/Documents/MIC-Ra-BIB.pdf

Ce document date de juillet 2005 et a été rédigé suite à ' 4 cas d’infection grave et 5 cas de colonisation digestive (…) survenus en France, entre octobre et décembre 2004, responsables du décès de 2 nouveau-nés '.

Et pourtant, ce qui ressort de cette étude est qu’il est inutile de stériliser les biberons pour un usage à domicile, mais que des règles d’hygiène strictes sont suffisantes pour la préparation des biberons.

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Recommandations_d_hygiene_pour_les_biberons-2.pdf

En voici quelques-unes:

- Se laver soigneusement les mains avant de s’occuper de bébé ou de préparer un biberon.

- Veiller à ce que la préparation se fasse sur un plan de travail propre.

- Laver soigneusement le matériel à l’eau chaude additionnée de liquide vaisselle.

- Bien rincer à l’eau froide après chaque utilisation.

- Utiliser une brosse et un goupillon exclusivement destinés à cet effet.

- Ne pas utiliser de torchon, mais laisser sécher à l’air, dans un endroit sec et propre.

Il n’y aurait donc plus lieu de stériliser les biberons.

Il existe donc 2 tendances, qui sèment un peu plus le flou dans l’esprit des parents, ainsi que chez les professionnels de la santé.

Il faut le dire, ne pas stériliser fait peur.

En pratique, les parents ne savent plus qui croire, suivant finalement les conseils de leur entourage, qui n’a toujours connu que la stérilisation.

Ils sont dès lors souvent tentés d’acheter des stérilisateurs, toujours présents dans les rayons des magasins.

Mais bien souvent, rares sont ceux qui poursuivent la stérilisation au-delà de 4-5 mois, âge à partir duquel l’enfant se met à saisir les objets, et les porte systématiquement à sa bouche.

La France est-elle l’exception qui confirme la règle ?
Faut-il se fier à l’OMS, organisation internationale, qui suggère une stérilisation systématique, jusqu’à l’âge de 1 an ?

Replaçons-nous dans le contexte mauricien.

La qualité de l’eau n’est pas toujours évidente et connue (vers qui peut-on se tourner pour connaître la qualité de l’eau de sa région ?) et le climat tropical, avec son humidité, sa chaleur, crée un environnement propice au développement des bactéries.

C’est pourquoi :

Les conditions d’hygiène évoquées plus haut, doivent être respectées, à la lettre.
Ceci est une certitude, car sans celles-ci, toute technique de stérilisation serait superflue.

Le rapport rédigé par l’ANSES, concerne la France.
L’OMS, se plaçant à une échelle internationale, prend en considération les conditions sanitaires, pas toujours sûres, notamment celles des pays en voie de développement, comme l’Ile Maurice.

Mais n’oublions pas ceci…

L’OMS préconise également un allaitement maternel exclusif, pendant au moins les 6 premiers mois du bébé.

Le lait maternel contient des anticorps maternels, qui protègent également le nouveau-né.
De plus, allaiter directement au sein ne nécessite aucune stérilisation.

Passé 6 mois de l’enfant, ou dès l’introduction des premiers biberons (de lait maternel ou de lait infantile), le principe de précaution prévaut, sur l’hygiène des biberons principalement.
Effectivement, les biberons, plus particulièrement les tétines, peuvent être plus difficiles à laver.

En conclusion…

En attendant une expertise mauricienne à ce sujet, la plupart des pédiatres mauriciens sont d’accord pour recommander la stérilisation des biberons, jusqu’aux 4-5mois de l’enfant, au minimum, voir plus en l’absence d’allaitement maternel.

Les conseils sont proposés par:

Les conseils ci-dessus sont de Claire Israel et d’Isabelle Delamour, sages-femmes diplômées. Elles sont joignables sur le 5 751 51 30 et le 5 984 11 38 respectivement.

Claire Israel et Isabelle Delamour sont directrices du Centre de sages-femmes qui a pour mission d’accompagner la femme dans sa grossesse, son accouchement et les suites de couches, en complémentarité du suivi médical avec le gynécologue-obstétricien.

Partagez vos expériences sur le forum 'Au Feminin' ici
Accédez directement à la page 'au féminin' ici

vos réactions

lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



forum categories

most viewed

most commented