pratique
Publicité
 

maman

Accueillir son nouveau-né

  • 25 Aug 2014
  • Facebook   Twitter   RSS
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
  • print

Accueillir son nouveau-né

L’accouchement résonne pour le fœtus comme la fin d’un voyage, le passage d’un monde à un autre. Il est expulsé de l’utérus, dans lequel il a grandi et développé toute une sensorialité. Cinq sens, déjà opérationnels in utero, qui lui ont permis d’appréhender ce monde, d’y prendre des repères sensoriels, notamment grâce au sens du toucher.

Lorsqu’il naît, le nouveau-né perçoit alors en direct la lumière, les sons, l’air, sa température. Ajouté à cela, l’espace, l’absence de limites physiques claires sont également des nouveautés pour lui.

La naissance est, sans aucun doute, une expérience très intense.

De nombreuses études scientifiques se sont intéressées à ce moment, ces premières minutes, juste après la naissance. Le modèle animal a orienté les recherches, car, dans de nombreuses espèces de mammifères, le nouveau-né ne survit que grâce à des comportements innés, lui permettant de s’adapter à son monde.

Le nouveau-né humain possède lui aussi de nombreux réflexes. Et bien que leur mise en place ne soit plus une condition absolue de survie pour lui, de plus en plus de scientifiques s’accordent pour dire, qu’ils facilitent grandement l’adaptation du nouveau-né.

Le ' rooting reflex ' permet ainsi au nouveau-né d’être guidé instinctivement vers le sein, pour y amorcer une première tétée précoce.

De plus, lors de cette rencontre entre la mère et son enfant, les comportements de chacun sont tout à fait spécifiques et permettent l’établissement d’un lien fort entre le nouveau-né et ses parents, à condition qu’ils ne soient pas séparés.

Si l’on considère ces données scientifiques, et qu’on les confronte à nos pratiques en maternité, on se rend compte à quel point ces interactions sont fragiles et trop facilement perturbées, lorsque la routine hospitalière l’emporte sur l’humain.

L’OMS, au vue de ces nouvelles découvertes, a pourtant mis à jour ses recommandations, concernant l’accueil du nouveau-né.
Elles sont basées sur le principe de ne pas séparer la mère et le nouveau-né, en plaçant le nouveau-né, directement contre la peau de sa mère, le plus tôt possible, après la naissance.

Les bienfaits de ce contact précoce en ' peau à peau ' ne sont plus contestables: stabilisation de la respiration, de la température, 1ère tétée précoce…

Cette liste n’est pas exhaustive et sera très probablement complétée, dans les prochaines années, du fait des nombreuses études scientifiques en cours.

A condition que de plus en plus de maternités se décident à suivre les recommandations de l’OMS et permettent à la science de poursuivre ses recherches.

Source:

http://apps.who.int/rhl/newborn/cd003519/en/

Les conseils sont proposés par:

Les conseils ci-dessus sont de Claire Israel et d’Isabelle Delamour, sages-femmes diplômées. Elles sont joignables sur le 5 751 51 30 et le 5 984 11 38 respectivement.

Claire Israel et Isabelle Delamour sont directrices du Centre de sages-femmes qui a pour mission d’accompagner la femme dans sa grossesse, son accouchement et les suites de couches, en complémentarité du suivi médical avec le gynécologue-obstétricien.

Partagez vos expériences sur le forum 'Au Feminin' ici
Accédez directement à la page 'au féminin' ici

vos réactions

lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



forum categories

most viewed

most commented