ki news?
Publicité
 
actu générales

L'Unesco inscrit en "urgence" la Nativité de Bethléem au Patrimoine mondial

  • 29 Jun 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
SAINT-PETERSBOURG (AFP)
église de la Nativité de Bethléem, photographiée le 28 juin 2012

L'Unesco a inscrit vendredi l'église de la Nativité de Bethléem (Territoires palestiniens) au Patrimoine mondial, par une procédure d'urgence qui a suscité une vive protestation d'Israël, lors d'une session à Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie).

Le site du "Lieu de naissance de Jésus", comprenant également la route de pèlerinage, a été inscrit par 13 voix pour, 6 contre et 2 abstentions lors d'un vote des 21 membres du Comité du patrimoine, réunis dans l'ex-capitale impériale russe.

Il s'agit du premier site palestinien inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.

"Nous nous félicitons, au nom (du président) Mahmoud Abbas, de la Palestine et du peuple palestinien", a déclaré le délégué palestinien, auquel la parole a été donnée aussitôt après l'annonce des résultats du vote.

"Merci pour tous les efforts entrepris pour permettre au peuple palestinien de prendre son droit culturel à l'auto-détermination", a-t-il ajouté.

La procédure d'urgence fait polémique

"Ces sites sont menacés de destruction totale par l'occupation israélienne, la construction du mur de séparation, à cause des sanctions israéliennes et des mesures prises pour opprimer l'identité palestinienne", a encore déclaré le délégué, dont le nom n'a pas été cité.

église de la Nativité de Bethléem, le 28 juin 2012

Son homologue israélien a protesté contre la décision du Comité du patrimoine.

"La décision qui vient d'être prise est absolument politique et constitue de notre point de vue une atteinte grave à la convention (du Patrimoine mondial) et à son image", a-t-il déclaré.

Les Palestiniens, entrés à l'Unesco en octobre 2011 au terme d'un vote qui avait provoqué la colère des Israéliens et des Américains, avaient fait la demande d'une inscription du site dans une procédure en "urgence".

Ils avaient argué du "délabrement et de la dégradation de l'ensemble architectural", notamment du fait des "forces d'occupation" israéliennes.

Israël avait affirmé n'avoir "aucune objection" à l'inscription du site au Patrimoine mondial, mais avait contesté le recours à la procédure d'urgence, estimant que c'était "une façon de laisser entendre qu'Israël ne protégeait pas le site".

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts