ki news?
Publicité
 
actu générales

Après le Niger, alerte aux inondations au Bénin et au Nigeria

  • 23 Aug 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
NIAMEY (Niger) (AFP)
à Niamey, au Niger, le 19 août 2012

L'Autorité du bassin du fleuve Niger (ABN, neuf Etats) a lancé mercredi une alerte sur des risques de graves inondations au Bénin et au Nigeria, deux pays traversés par ce cours d'eau qui connaît actuellement une crue exceptionnelle en territoire nigérien.

"Nous avons déjà saisi les autorités du Bénin et du Nigeria afin qu'elles prennent des dispositions", a affirmé à la presse Robert Dessouassi, un responsable de l'ABN, basée à Niamey.

D'après les experts de cette structure, la crue du fleuve constatée à Niamey devrait atteindre les zones riveraines du fleuve au Bénin dans "les cinq prochains jours" et "dans neuf jours" au Nigeria.

"Notre devoir c'est de vite prévenir, sinon toutes les zones en aval du fleuve, au Bénin et au Nigeria, vont vivre la même situation catastrophique que Niamey", a averti M. Dessouassi. "Nous suivons le niveau des eaux heure par heure".

Au moins 31 personnes sont mortes après les inondations depuis la mi-juillet dans plusieurs régions du Niger, a indiqué mardi l'ONU. Certains quartiers de Niamey sont à leur tour inondés depuis dimanche par la crue du fleuve, qui a fait au moins un mort selon les riverains.

"Nous conseillons aux gens d'évacuer les zones du fleuve, c'est une crue exceptionnelle (...) et ce n'est pas fini", a prévenu le responsable de l'ABN.

A l'issue d'une réunion du comité de crise nigérien sur les inondations, le ministre de l'Intérieur Abdou Labo a déclaré mercredi soir sur la télévision publique que "toutes régions confondues", le Niger avait enregistré à la date du 21 août "plus de 340.000 sinistrés".

Les précédentes données faisaient état d'environ 100.000 sinistrés. Des centaines d'hectares de champs, des jardins, des mosquées ou encore des puits d'eau potable sont sous les eaux.

"Le gouvernement a débloqué d'urgence 200 millions FCFA (300.000 euros)", sur une somme totale annoncée de 700 millions FCFA (près de 1,1 million d'euros), et va distribuer "1.400 tonnes de céréales" aux sinistrés, a indiqué M. Labo.

Le ministre a annoncé l'ouverture d'une "quête nationale et volontaire" en faveur des sinistrés et a aussi appelé la communauté internationale à aider le Niger à "surmonter l'adversité".

Troisième fleuve d'Afrique, le Niger dispose d'un bassin de plus de deux millions de km 2 où vivent plus de 100 millions de personnes, de la Guinée au Nigeria.

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts