ki news?
Publicité
 
sports

Ligue 1: Lille relance le championnat, Lyon grignote du terrain

  • 2 Apr 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
PARIS (AFP)
Ascq.

La 30e journée fut explosive! Lille, 3e, a relancé le championnat, revenant à 4 points de Montpellier et du Paris SG d'Ancelotti battu pour la première fois en L1 à Nancy (2-1), tandis que Lyon a grignoté du terrain dans la course pour la Ligue des champions, remontant à la 4e place.

Montpellier, leader sans jouer à égalité de points avec le PSG, 2e, garde un atout plus que précieux dans sa manche avec son match décalé de la 30e journée le 11 avril à Marseille.

Pour l'heure, le champion en titre reste le LOSC, qui n'a donc pas dit son dernier mot et finit la saison à plein régime, porté par un Hazard exceptionnel. L'international belge, qui pourrait partir pour l'Angeleterre à la fin de la saison (Manchester United et City sont venus l'observer), en est à 7 buts et 6 passes décisives rien que pour les trois premiers mois écoulés en 2012 (14 buts et 11 passes sur la saison entière)!

Rudi Garcia, entraîneur lillois, fait mine de ne pas penser au titre: "Après, si Paris et Montpellier font des contre-performances, ce qu'il faut c'est continuer à gagner nos matches pour être là. Mais en toute logique le titre sera pour Paris ou Montpellier."

Mais les Dogues sont bel et bien lâchés et ont donné un gros coup au moral de leurs concurrents dans la course aux places qualificatives pour la Ligue des champions. Le TFC, meilleure défense de L1, qui restait sur 6 matches sans défaite, est tombé de haut à Lille (2-1). Le LOSC a ainsi fait le ménage autour de lui, sécurisant sa 3e place, repoussant les Toulousains, 5e, à 6 points derrière.

Lyon a évité le pire à Rennes (1-1) dimanche soir en clôture de la 30e journée. Et l'OL a subtilisé la 4e place à Toulouse à la faveur de la différence de buts (+10 contre +6). Lyon est donc également à 6 points de Lille, et à 10 points de Paris SG et Montpellier. Ce sera dur pour les hommes de Jean-Michel Aulas de revenir dans la course à la qualification pour la Ligue des champions, mais il reste un coup à jouer.

égalisation face à Rennes, le 1er avril 2012.

Mais la grande histoire du week-end restera évidemment le tremblement de terre en Lorraine samedi soir avec le premier revers du PSG version Ancelotti en L1, contre une équipe engagée dans la... lutte pour le maintien.

Même si l'entraîneur italien et son directeur sportif brésilien Leonardo ont fait bonne figure devant micros et caméras après le match --"je ne suis pas inquiet"; "il n'y a pas de crise"-- le PSG a clairement terminé le mois de mars sur une très mauvaise note.

Le "Qatari SG", qui a dépensé environ 100 millions d'euros sur les marchés des transferts d'été et d'hiver, reste désormais sur une série de quatre matches sans victoire toutes compétitions confondues (2 nuls, 2 défaites). L'équipe parisienne, déjà éliminée des deux coupes françaises et de l'Europa League, saura-t-elle gérer une pression qui va grimper les marches quatre à quatre sur fond de lutte pour le titre?

Pour ne rien arranger, dimanche prochain, c'est le clasico au Parc contre Marseille, "LE" match de l'année, celui à ne pas rater après la gifle de la phase aller au Vélodrome (3-0).

Ancelotti va devoir gérer les ego de son vestiaire cette semaine, notamment celui de Nene, chauffé à blanc samedi soir, frustré sur le banc pendant tout le match, pendant qu'un Pastore transparent déjouait sur la pelouse synthétique de Nancy.

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts