ki news?
Publicité
 
sports

Ligue 1: le pari fou des Lillois

  • 11 May 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
LILLE (AFP)
Ascq.

Ils n'ont plus rien à perdre: les Lillois, sûrs de terminer au moins troisièmes et qualifiés pour le barrage de la Ligue des champions, vont maintenant jeter toutes leurs forces dans la bataille pour le titre, avec l'objectif affiché d'aller gagner dimanche à Montpellier, lors de la 37e journée de Ligue 1.

Prudent à l'extrême tant que Lyon (4e) se montrait menaçant au classement, l'entraîneur Rudi Garcia a dévoilé un visage beaucoup plus ambitieux après la nette victoire de son équipe contre Caen lundi (3-0), la cinquième d'affilée en Championnat, la huitième en neuf journées.

Encore une fois, Lille termine en boulet de canon et veut croire au rêve insensé de conserver son titre.

Le Losc, souvent ramené sur terre alors qu'il pouvait viser plus haut au classement (nul 2-2 à domicile contre Auxerre début mars; défaite 3-1 à Brest début avril), peut désormais s'exprimer librement. L'objectif de début de saison, le podium, est atteint et les critiques ne peuvent plus les atteindre.

"Maintenant qu'on a obtenu au minimum cette troisième place, on est logiquement plus gourmands", a assuré Rudi Garcia en conférence de presse. "On veut aller chercher mieux. On va tout faire pour obtenir la deuxième place, voire peut-être directement sauter sur la première."

Mais l'entraîneur des "Dogues" avait tenu ces propos avant de connaître le résultat du match de Montpellier à Rennes (victoire 2-0).

Rudi Garcia avait néanmoins anticipé un tel scénario: "Quoiqu'il arrive, si on est capable de gagner là-bas (à Montpellier, dimanche), on leur prendra trois points et tout sera possible lors de la dernière journée."

Pour la dernière journée, Lille recevra une équipe de Nancy assurée du maintien alors que Montpellier ira à Auxerre, qui livre une bataille terrible pour ne pas descendre. De son côté, Paris se rendra à Lorient, qui ne sera peut-être pas sauvé.

Ascq.

"Mathématiquement, c'est faisable mais on sait que le favori c'est Montpellier et juste après, Paris. S'il y a un faux pas de leur part, il faut qu'on soit là", a dit l'attaquant brésilien Tulio De Melo, auteur d'un doublé contre Caen après avoir inscrit le but de la victoire à Nice (1-0).

Mais jouer le titre lors de l'ultime journée ne sera possible qu'en cas de succès à Montpellier, qui n'a pas fléchi à Rennes lundi soir après sa contre-performance à domicile contre Evian (2-2).

"On va aller à Montpellier pour jouer notre jeu et donner le maximum", a promis De Melo, "joker" lillois de la fin de saison, auteur de trois buts lors des deux dernières journées.

"On a les moyens de gagner là-bas", a affirmé Rudi Garcia, avant d'ajouter, tempérant à peine son ambition: "Je ne sais pas si ce sera suffisant".

En plus d'un Eden Hazard en état de grâce, Lille possède un avantage indéniable: l'équipe revient de tellement loin (à 10 points du leader après son revers à Brest), qu'elle est clairement l'équipe de tête avec le moins de pression avant les deux dernières journées.

"C'est une évidence", relève Rudi Garcia. "On n'a jamais fait mieux que troisième. Il est temps..."

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts