ki news?
Publicité
 
sports

NBA: Miami fait le break contre Oklahoma City lors du match N.4 de la finale

  • 20 Jun 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
MIAMI (Etats-Unis) (AFP)
à James Jones de Miami, le 19 juin 2012 à Miami

Miami s'est mis en position de remporter dès jeudi le deuxième titre de champion NBA de son histoire en battant Oklahoma City (104-98) mardi à domicile lors du match N.4 de la finale.

Le Heat mène désormais trois victoires à une dans cette série au meilleur des sept matches avec l'avantage de jouer le prochain match dans sa salle. En cas de défaite de Miami jeudi, la série continuera dimanche à Oklahoma City.

A l'issue du match le plus intense et le plus spectaculaire jusque-là de cette finale, le Heat, mené de 17 points dans le premier quart temps, a montré une belle cohésion collective pour revenir au score et maintenir le cap malgré le match monumental de Russell Westbrook (43 points), trop seul pour +OKC+ dans le dernier quart temps (17 pts sur les 23 du Thunder).

"Mes stats ne veulent rien dire car on a perdu", a réagi Westbrook.

"Russell nous a maintenu dans le match, a dit son entraîneur Scott Brooks. Il a nous manqué de concrétiser deux ou trois actions à la fin, c'est tout."

Malgré ses 28 points, l'autre vedette du Thunder, Kevin Durant, a été transparent dans la dernière période (6 pts), où il n'a pris que trois shoots, encore une fois gênée par la défense très serrée sur lui.

LeBron James a de nouveau été le principal artisan de la victoire du Heat en frôlant le triple double (au moins dix unités dans trois catégories statistiques) avec 26 points, 9 rebonds et 12 passes mais le meneur Mario Chalmers (25 points) a joué un rôle capital dans le dernier quart temps (12 pts à 80% de réussite) et n'a pas manqué un panier à deux points du match.

"Sans ce qu'a fait Mario dans le dernier quart temps, on ne gagne pas ce match", a souligné Dwyane Wade, auteur lui aussi de 25 points.

à Miami

"Sacrifices"

James a été victime de crampes à 5 minutes de la fin et a dû être porté hors du terrain. Revenu une minute plus tard avec son équipe menée de deux points (94-92), il a, sur une jambe, +planté+ un trois points crucial dans une ambiance de folie pour ensuite regarder la dernière minute de jeu sur le banc.

Le Thunder n'a marqué que trois points dans les quatre dernières minutes, où Durant, le meilleur marqueur de NBA cette saison, n'a shooté qu'une seule fois.

"On avait dit qu'il faudrait tout donner sur le terrain et finir complètement vidé, c'est ce que LeBron a fait. Il a joué avec une intensité et sur un tempo incroyables", a indiqué l'entraîneur du Heat Erik Spoelstra.

"Beaucoup de gens ne comprennent pas que nous sommes une équipe complète et ne voient que D-Wade, CB (Chris Bosh) ou moi. Mais sans les sacrifices des autres gars, on n'en serait pas là aujourd'hui, a déclaré James. Je suis content d'avoir pu rentrer ce panier important malgré mon état."

Miami a de nouveau gagné la bataille de l'intérieur (au nombre de points marqués dans la raquette comme au nombre de rebonds) en dominant sous les panneaux une équipe pourtant plus grande qu'elle.

Le Heat a aussi réussi à étirer la défense du Thunder en se montrant adroit à longue distance (38% à trois points), un secteur où Oklahoma City a été défaillant (18% de réussite), à l'image de son shooteur James Harden.

Désigné meilleur sixième homme de NBA cette saison, Harden a fini avec 8 points (20% de réussite) et 4 pertes de balle. Il n'affiche que 11 points de moyenne à 35% de réussite en finale, contre 16 points de moyenne à 47% en play-offs avant la finale. Harden est clairement la pièce manquante du puzzle offensif du Thunder et sans lui, +OKC+ n'a pas le même poids.

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts