ki news?
Publicité
 
sports

Basket: Tony Parker repousse à dimanche son arrivée chez les Bleus

  • 20 Jun 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
PAU (AFP)
érence de presse à Paris le 15 juin 2012.

L'équipe de France de basket-ball, qui a entamé mercredi à Pau son stage de préparation pour les jeux Olympiques de Londres, doit faire face à un nouveau contre-temps, son meneur Tony Parker ne pouvant rejoindre le groupe que dimanche.

"(Tony) poursuit son suivi thérapeutique donc c'est plus facile qu'il reste à Paris plutôt que revenir à Pau", a expliqué le directeur de l'équipe de France Patrick Beesley à son sujet.

"L'ophtalmologiste souhaite le revoir quotidiennement", a évoqué pour sa part l'entraîneur Vincent Collet qui compte sur la présence du meneur des Spurs lundi à l'entraînement dans le Béarn.

Parker avait reçu des éclats de verre dans l'oeil gauche la semaine dernière lors d'une bagarre entre deux rappeurs dans une boîte de nuit de Manhattan, nécessitant une période de repos complet pendant sept jours.

Le groupe France, qui a participé à un premier entraînement collectif, compte pour l'heure 13 joueurs depuis l'arrivée mercredi matin de Steed Tchicamboud, en attendant celle de l'intérieur Ludovic Vaty prévue vendredi.

Par ailleurs, Patrick Beesley a indiqué que l'arrivée de l'intérieur Ronny Turiaf, engagé avec son club Miami en finale du championnat NBA contre Oklahoma "était difficile à caler".

"Si jamais ils (les joueurs de Miami qui mènent 3-1) gagnaient jeudi, ils auront des obligations par rapport à la parade, mais (Ronny) m'a encore confirmé cette nuit qu'il arriverait le plus vite possible", a-t-il confié.

à Oklahoma, en finale de Conférence ouest NBA, le 4 juin 2012 à San Antonio.

Eclaircie dans le ciel bien couvert des Bleus, la question des assurances, qui se débloque peu à peu. Beesley a ainsi annoncé que le dossier du capitaine Boris Diaw "était réglé".

"Boris a accepté la police d'assurances que la Fédération lui proposait. Il a signé, il est couvert et en état de s'entraîner normalement".

Concernant Nicolas Batum, "la situation est différente, a regretté Beesley. Nicolas et ses conseillers n'ont pas donné suite à la proposition de la Fédération et, en l'état, il ne peut toujours pas s'entraîner avec opposition".

La situation de l'ailier de Portland, en quête d'un nouveau contrat, devrait s'arranger "à partir du 1er juillet et la signature du contrat qui va tout développer", a toutefois positivé Beesley.

Enfin, le secteur intérieur français tracasse toujours autant l'encadrement français même si les nouvelles sont plutôt rassurantes pour Joakim Noah, victime d'une grosse entorse à la cheville gauche début mai.

"Il y a une amélioration mais ça demande encore du travail, précise Collet. Il continue de se soigner et de travailler sur Los Angeles, puis il doit rentrer sur Chicago et voir une ostéopathe qui le suit. L'idée serait qu'on le récupère le plus tôt possible mais on va continuer à parlementer".

En revanche, pour Ali Traoré, blessé à un genou et qui se soigne désormais à Capbreton (Landes), Collet nourrit "plus d'inquiétudes, c'est très clair". "C'est une vraie course contre la montre surtout avec les délais de sélection (fixés au 5 juillet)", a-t-il conclu.

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts