ki news?
Publicité
 
sports

100 m: Bolt est bien devant, mais il n'est plus seul au monde

  • 25 Jun 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
HELSINKI (AFP)
élections américaines, le 24 juin 2012 à Eugene (Oregon).

Justin Gatlin impressionnant, Tyson Gay dans les temps, sans compter l'inattendu Keston Bledman, bluffant aux Championnats de Trinidad: la concurrence montre ses muscles à un mois des jeux Olympiques pour détrôner les rois jamaïcains du 100 m, Yohan Blake et surtout Usain Bolt.

Un vent de folie souffle sur la distance-reine: depuis le début de la saison estivale, six hommes ont déjà couru en 9 sec 86/100e ou moins. C'est deux de plus que l'an passé aux même dates, et même trois si l'on exclut des statistiques le dopé jamaïcain Steve Mullings, pris depuis par la patrouille.

Bolt (9.76), Gatlin (9.80), Blake (9.84), Powell (9.85), Bledman et Gay (9.86) se tiennent donc en quelques centimètres à un mois des JO de Londres.

Mais il existe tout de même deux grandes différences par rapport à l'an passé.

La première, c'est que la superstar du sprint Usain Bolt figure en tête des bilans mondiaux grâce à sa course de Rome le 31 mai. L'année dernière, le Jamaïcain de 25 ans avait dû lutter toute la saison pour atteindre ce niveau, accrochant finalement la meilleure performance mondiale de l'année à sa dernière course, à Bruxelles en septembre, en... 9.76.

Pour lui, les signaux sont au vert: son 9.76 de Rome a été réalisé contre le vent (-0,1 m/s), tandis que tous les chronos de ses concurrents l'ont été avec vent favorable. De plus, il a signé trois des quatre meilleurs chronos mondiaux depuis le début de saison (9.76, 9.79 et 9.82), témoignant de sa mainmise sur la discipline.

Mais, paradoxalement, le début 2012 confirme aussi que la concurrence est bien plus dense en cette année olympique qu'en 2011, où le roi Bolt a perdu sa couronne sur faux-départ.

Car cette concurrence offre deux visages.

La jeunesse d'abord, incarnée par le Jamaïcain Yohan Blake (22 ans), le champion du monde 2011 et partenaire d'entraînement de Bolt, et le tout nouveau champion de Trinidad et Tobago, Keston Bledman (24 ans), grâce à son 9.86 réalisé dimanche à Port-of-Spain.

ïcain Usain Bolt sur 100 m à Olso, le 7 juin 2012.

L'expérience ensuite, avec l'autre Jamaïcain Asafa Powell (29 ans) mais surtout le revenant Justin Gatlin, champion olympique 2004 et qui, dimanche, à l'occasion des sélections américaines, a réalisé 9.80, le meilleur chrono de sa carrière.

A 30 ans passés, Gatlin court donc plus vite que lors de ses années fastes, conclues par quatre années de suspension pour dopage (testostérone). Ce qui ne manquera pas de poser question.

Mais, depuis dimanche, Bolt sait surtout que son rival de toujours - hors Jamaïque - est sur la bonne voie: Tyson Gay (29 ans), le 2e homme le plus rapide de l'histoire (9.69 en 2009) revient au plus haut niveau après un an sans courir et une hanche récalcitrante.

Le retour de Gay, triple champion du monde 2007 (100, 200, 4x100), est la promesse d'un duel éblouissant sur le tartan londonien.

Dans ces conditions, on comprend mieux le dilemme du meilleur Européen, le Français Christophe Lemaitre, qui hésite encore à s'aligner à Londres sur le 100 m, alors que le 200 m - dont les séries débutent seulement un jour après la finale du 100 - semble un peu moins concurrentiel.

Ses 100 m aux championnats d'Europe de Helsinki et les sélections jamaïcaines, qui se déroulent tous deux cette semaine, devraient lui permettre de savoir si, sur la distance-reine, les Jeux en valent la chandelle.

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts