ki news?
Publicité
 
sports

Basket: les Bleues à une marche de l'Olympe

  • 29 Jun 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
ANKARA (AFP)
à Ankara, le 26 juin 2012.

Les basketteuses françaises peuvent poinçonner leur billet pour les jeux Olympiques avec une victoire vendredi (20h15) à Ankara sur la Corée du Sud, un adversaire exotique mais à leur portée.

Après un premier tour bien négocié et sans séquelles face au Canada et le Mali, les Bleues ont l'occasion d'en finir avec leur tournoi de qualification dès les quarts de finale, dont les quatre vainqueurs iront à Londres, sans attendre les matches de classement hasardeux qui désigneront un cinquième qualifié.

Une défaite ne serait donc pas rédhibitoire. Mais personne ne souhaite jouer les prolongations en Turquie et disputer ces matches sans lustre et pourtant si importants qui n'ont que rarement réussi aux équipes de France dans le passé.

"Si on perd on aura un joker derrière. Mais c'est un des matches les plus importants de ces dernières années pour nous. On a préparé l'équipe depuis quatre ans pour aller à Londres, il nous reste à franchir cette dernière étape", souligne le sélectionneur Pierre Vincent.

Organisation et proximité des Jeux (27 juillet-12 août) oblige, les places dans l'Eurostar sont déjà "bookées" depuis un moment. Reste à confirmer la réservation et valider un voyage qui peut mener les Bleues très loin à Londres où elles compteraient parmi les principales candidates à une médaille derrière les inaccessibles Américaines, invaincues aux Jeux depuis 1992.

Championnes d'Europe en 2009 et encore troisièmes à l'Euro-2011, les Françaises forment une troupe très compétitive qui, depuis deux ans, n'a perdu que deux de ses vingt-quatre matches et aucun en 2012.

Régler les comptes

çaise Sandrine Gruda (d) à la lutte avec la Canadienne Miranda Tamara Tathan pendant un match du tournoi de qualification olympique à Ankara, le 26 juin 2012.

Ce serait bête d'encaisser un premier revers maintenant, si près des quais de la Gare du Nord où l'attendent déjà les basketteurs de Vincent Collet, pour une deuxième participation commune aux JO après ceux de 2000 à Sydney.

En Australie, les garçons avaient fini avec la médaille d'argent autour du cou et les filles avec une gueule de bois terrible après une défaite traumatisante en quarts de finale. C'était face à la Corée du Sud.

Vendredi, il s'agira donc de régler les comptes avec une équipe qui a participé aux quatre derniers jeux Olympiques, décroché l'argent à Los Angeles en 1984 et atteint encore les quarts aux JO-2008 et au Mondial-2010.

Ce n'est donc pas n'importe qui. Mais les Bleues, portées par un secteur intérieur potentiellement irrésistible, ont largement les armes de s'imposer, à condition de bien appréhender le basket très particulier des Asiatiques.

"Il y a un vrai décalage avec les autres équipes, explique Emmeline Ndongue. Elles n'ont qu'une vraie grande et après elles se ressemblent un peu toutes, avec pratiquement la même taille. Elles sont très rapides dans leur jeu et leur déplacement. On ne les connaît tellement pas qu'on n'a pas de références."

"C'est un match difficile pour nous parce que tout le monde nous voit gagnant avant qu'on ait joué le match, ajoute Pierre Vincent. Face à un adversaire difficile à attraper, qui est très mobile, ce n'est pas simple."

Mais les Bleues ont leur destin en main. "On va se reposer sur notre force. C'est important de savoir contre qui on joue mais la base c'est nous", souligne Sandrine Gruda, sûre d'elle au moment de chasser de vieux fantômes.

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts