ki news?
Publicité
 
sports

Tour de France: autour du peloton, on fait aussi des affaires

  • 16 Jul 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
PAU (AFP)
éhicule de la caravane publicitaire passe devant le village-départ, le 5 juillet 2012 à Rouen.

Le Tour de France est un rendez-vous privilégié par les entreprises partenaires qui font fructifier leurs affaires en transformant leurs partenaires commerciaux en VIP, témoins privilégiés du troisième événement sportif au monde.

Le terrain unique de la Grande Boucle, près de 3.500 kilomètres à ciel ouvert, est idéal pour développer les "hospitalités", devenues un pilier de la relation commerciale des entreprises.

Chaque jour, plus de 2.000 personnes invitées gravitent autour du peloton dans des dispositifs variables.

L'organisateur ASO, ses partenaires de tous rangs, les équipes en lice, ont tous leurs invités qui se retrouvent au moins au village-départ et/ou à l'arrivée.

Les plus privilégiés, issus des quatre partenaires principaux (LCL, Skoda, Vittel, Carrefour), suivent également la course au plus près, dans des voitures au coeur du peloton, avec champagne et panier-repas. Ils ont aussi la possibilité de faire un vol dans l'un des cinq hélicoptères dédiés aux VIP.

D'autres partenaires (Alcatel, PMU, Orange, Cofidis...) offrent également, après un pique-nique en bord de route, un survol d'une vingtaine de minutes de la course à leurs invités. Ils montent ensuite dans une voiture en amont du peloton pour suivre la course par radio avec souvent un ancien coureur comme guide. Des espaces en tribunes existent également à l'arrivée pour les recevoir.

"Ca permet de développer notre relation commerciale, d'avoir des discussions dans un cadre différent", explique Ludovic Leray, responsable communication et sponsoring chez Alcatel, qui accueille des fournisseurs et acheteurs de France et du monde entier (Russie, Kenya, Afrique du Sud...).

"Ca permet de montrer comment la marque est perçue et de montrer, à travers la relation avec le Tour de France qui est un événement à résonance internationale, qu'elle a sa place au niveau des marques-phare de la téléphonie mobile", souligne-t-il.

Si on ne parle pas toujours affaires dans ce cadre détendu, les retombées existent. "C'est difficilement quantifiable mais il y a eu des contrats signés grâce au Tour de France", affirme Cécile Rivieccio, responsable de la communication sur le Tour de France de l'opérateur Orange, qui accueille plus de 1.500 invités sur l'ensemble de la course.

"Nous avons une volonté de nous rapprocher des régions et des élus pour des appels d'offres et des négociations sur l'implantation d'antennes. Le Tour, c'est un maillage unique", souligne-t-elle.

"C'est le seul événement qui va vers les régions. On se déplace vers elles, elles ne viennent pas à Roland-Garros ou aux matches de rugby par exemple", détaille-t-elle.

Ces accès privilégiés sont vendus par ASO aux entreprises et constituent une manne certaine pour elle, même si aucun chiffre global de revenus n'est communiqué.

"Ca va de 150 euros par personne, pour une place en tribunes sur les Champs-Elysées, à 2.000 euros pour les prestations les plus chères", indique seulement Caroline Carron, la directrice Hospitalités et Relations Publiques.

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts