ki news?
Publicité
 
sports

JO: Flessel "la guêpe" ne piquera plus, bronze en vue au judo

  • 30 Jul 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
LONDRES (AFP)
épée des JO le 30 juillet 2012 à Londres

Seize ans après Atlanta et ses deux titres olympiques, "la guêpe" Laura Flessel n'a pas piqué lundi matin, sortie en huitième de finale, et les espoirs de médailles bleues reposeront donc encore sur les nageurs, Agnel en tête, avec du bronze également attendu en judo.

Pour ses cinquièmes JO d'affilée, elle pouvait encore viser l'or, après ses titres individuel et par équipes en 1996. Mais, sous les yeux du président de la République François Hollande, en tribunes, la N.4 mondiale, la Roumaine Simona Gherman, a brisé ce rêve un peu fou.

Après avoir franchi le premier obstacle, l'Américaine Courtney Hurley, 15 touches à 12, Laura Flessel-Colovic a donc chuté en huitième de finale. Battue 15-13, la porte-drapeau de la délégation française peut remettre son épée au fourreau, à 40 ans.

çaise Automne Pavia après son combat avec la japonaise Kaori Matsumoto en - de 57 kg lors des JO-2012 le 30 juillet 2012 à Londres.

Du côté des tatamis, la France peut par contre encore ramener du métal, du bronze, avec Automne Pavia, battue en demi-finale des moins de 57 kg par la tête de série N.1 japonaise Kaori Matsumoto.

Du bronze pourrait aussi venir de Ugo Legrand, battu en quart de finale sur ippon par le Néerlandais Dex Elmont, durant le golden score, les prolongations du judo, en moins de 73 kg. Il disputera lui les repêchages face au Tadjik Rasul Boqiev, la porte d'entrée pour le combat pour la médaille de bronze.

Mais les plus grands espoirs de médailles viendront encore des nageurs, après la folle soirée de dimanche et les victoires du relais 4x100 masculin et de Camille Muffat sur 400 m nage libre.

Yannick Agnel, dernier relayeur dimanche soir, et véritable héros de la course avec sa remontée fantastique sur l'Américain Ryan Lochte, tentera lui de décrocher un deuxième titre olympique avec la finale du 200 m nage libre. Face à Lochte encore.

Quant à Camille Lacourt, le "beau gosse" de la natation tricolore, il tentera sur 100 m dos de transformer son titre de champion du monde en or olympique. Mais gare à Matt Grevers, un Américain encore, auteur de la meilleure performance mondiale de l'année lors des sélections américaines fin juin !

ésident de la République française François Hollande au village olympique le 30 juillet 2012 à Londres.

L'autre Camille de la natation française, la Niçoise Muffat, elle a visiblement mal digéré sa victoire dimanche soir et ce matin elle s'est qualifiée dans la douleur pour les demi-finales du 200 m libre.

"La nuit a été très, très, très courte! Je n'ai pas réussi à trouver le sommeil malgré les somnifères", expliquait-elle lundi matin: "Au bout de deux heures que j'étais couchée, j'ai ouvert le tiroir pour sortir la médaille, +ah ouais, c'est vrai, elle est belle!+ Je ne réalise pas...", a-t-elle ajouté, en précisant ne rien attendre du 200, "que du bonus".

Du côté de l'équipe de France de tir, médaillée dimanche avec Céline Goberville au pistolet à 10 m, la journée a été plus difficile lundi. Pierre-Edmond Piasecki, N.5 mondial, a terminé à la 6e place de la finale de la carabine à 10 m, loin de sa performance du printemps, quand il avait remporté l'épreuve de Coupe du monde disputée sur le même pas de tir de la caserne de l'artillerie royale.

Dommage pour "Pep" qui a signé le 2e meilleur score de la finale, mais qui avait pris trop de retard en qualifications dont il était sorti en 8e position.

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts