ki news?
Publicité
 
sports

JO: le quart d'heure américain

  • 9 Aug 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
LONDRES (AFP)
éricaines Allyson Felix et Carmelita Jeter après le 200 m des JO de Londres, le 8 août 2012

Allyson Felix, sur 200 m dames, et Aries Merritt sur 110 m haies ont signé en un quart d'heure le grand retour des Etats-Unis sur la scène du sprint mercredi, permettant aux Etats-Unis de se rapprocher de la Chine au classement des nations.

21h01 GMT: A l'arrivée du 200 m, la féline Allyson Felix (21 sec 88) devance la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser, victorieuse sur 100 m, mettant fin, au moins provisoirement, à l'hégémonie de la Jamaïque sur le sprint depuis les Jeux de Pékin. Elle est la première Américaine à s'imposer sur 200 m depuis 1992.

21h16 GMT: Aries Merritt est champion olympique du 110 m haies (12 sec 92) devant son compatriote Jason Richardson. Le tenant du titre, le Cubain Robles, finit loin, blessé. Merritt est le premier Américain médaillé d'or sur 110 m haies depuis 1996.

En l'espace d'un quart d'heure, les Américains ont remis la main sur le sprint. Et la Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown, double championne olympique (2004, 2008), 4e sur 200 m, laissait ainsi passer l'occasion de devenir la première athlète médaillée d'or trois fois consécutivement sur la même distance.

Les Jamaïcains ont également perdu le titre du 400 m haies, désormais propriété de la Russe Natalya Antyukh (52 sec 70) qui a devancé de justesse une... Américaine, Lashinda Demus (52 sec 77).

Les Américains ont bien fait de profiter de cette douce soirée londonienne. Car les Jamaïcains peuvent toujours compter sur Usain Bolt et Yohan Blake. Tous deux ont remporté leur demi-finale du 200 m messieurs, et s'affronteront pour le titre jeudi (19h55 GMT), avec pour principaux adversaires l'Américain Wallace Spearmon et le Français Christophe Lemaitre.

Et ils seront les grands favoris sur le relais 4x100 m.

Le match Chine - Etats-Unis

ût 2012 aux JO de Londres

Ces deux succès permettent aux Etats-Unis (79 médailles, dont 33 or) de combler une partie de leur retard sur la Chine (76 dont 35 titres) au classement des nations.

Car, comme à Pékin il y a quatre ans, les Chinois peuvent compter sur le tennis de table (4 titres à Londres, 24 des 28 médailles d'or depuis 1988), le badminton (5 or sur 5 épreuves) et le plongeon (5 or sur 6 épreuves) pour faire fructifier leur capital.

En revanche, Américains et Chinois sont absents du plus prestigieux des podiums en équitation, le saut d'obstacles individuel, où figurent le Suisse Steve Guerdat (Nino des Buissonnets), champion olympique, devant le Néerlandais Gerco Schroder (London) et l'Irlandais Cian O'Connor (Blue Loyd), qui apporte la première médaille (bronze) à son pays.

Et puis, loin de la lumière du Stade olympique, deux pays se sont distingués. Les Hongrois ont empoché deux des quatre titres mis en jeu en canoë-kayak en ligne.

La Japonaise Kaori Icho a elle été sacrée pour la troisième fois d'affilée en lutte libre (-63 kg), devenant la première nippone à réussir ce triplé.

Impériale à Athènes-2004 et Pékin-2008, septuple championne du monde, elle est (presque) imbattable. La preuve ? Elle a remporté ses 72 derniers combats!

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts