ki news?
Publicité
 
sports

JO: Lemaitre reste en course pour une médaille sur 200 m

  • 9 Aug 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
LONDRES (AFP)
ïcain Usain Bolt plaisante avec Christophe Lemaître après les demi-finales du 200 m, le 8 août 2012

Le Français Christophe Lemaitre reste en course pour le podium sur 200 m jeudi (21h55) aux jeux Olympiques de Londres, après sa qualification mercredi pour la finale, avec néanmoins un adversaire de plus, le couloir 2 peu recommandé pour son grand gabarit.

C'est que le triple champion d'Europe 2010 s'est qualifié au temps en terminant troisième (20.03, vent: -0,5 m/s) de sa demi-finale, la plus relevée des trois. Ce qui l'oblige à s'élancer du couloir 2, dont la courbe est plus serrée, alors que Lemaitre a été en délicatesse avec ses virages lors des deux premières courses.

Lemaitre a trouvé l'accélération dans les 50 derniers mètres mais il n'a pu remonter complètement l'Américain Wallace Spearmon (20.02) pour la deuxième place, directement qualificative, alors que le Jamaïcain Yohan Blake l'a emporté (20.01) en freinant à proximité de l'arrivée.

En s'allongant sur la piste pendant deux minutes, le Savoyard signifiait bien sa déception. "Je fais un assez bon temps, compte tenu de ce qui s'est passé dans les autres demi-finales. Après, j'aurais préféré (me qualifier) à la place. Je pensais que passer à la place était largement dans mes cordes et cela s'est vu", a expliqué le médaillé de bronze des Mondiaux-2011.

"S'il n'y avait pas eu cette complication dans le virage, cela passait, et Spearmon je le rattrapais. Je démarre bien, je suis mieux parti qu'en série et, dans la sortie du virage, je suis censé réaccélérer et je n'y arrive pas. J'ai dû attendre 10 mètres.", a ajouté le grand blond.

La 2e demi-finale a exalté la facilité insolente du Jamaïcain Usain Bolt, 20 sec 18 en courant 120 mètres.

Outre Spearmon, Lemaitre devra aussi se méfier du Néerlandais Churandy Martina pour compléter le podium, derrière Bolt et Blake.

Son rêve, et son maximum, Myriam Soumaré l'avait déjà atteint mardi en saluant par des cris retentissants son accession en finale du 200 m dames.

Mercredi, quand tout était consommé (7e en 22.63), la Val d'Oisienne avait retrouvé le calme. "Je me suis fait plaisir. Je n'ai aucun regret même si je fais encore des fautes de débutante. J'ai vu que c'était possible d'aller au plus haut niveau", a analysé Soumaré, déjà projetée sur Rio-2016.

En matinée, le perchiste Renaud Lavillenie s'était propulsé au-dessus d'une barre à 5,65 m au 1er essai, une manière de signifier que seul l'or lui irait vendredi.

éricaine Allyson Felix salue la foule après sa victoire en finale du 200 m, le 8 août 2012 aux JO de Londres

Au bonheur de Felix

La 3e tentative a été la bonne pour la gracile Américaine Allyson Felix, au style épuré. Vice-championne olympique du 200 m en 2004 et 2008, la Californienne s'est enfin couverte d'or. Et son +bourreau+ d'Athènes et Pékin, la Jamaïcaine Veronica Campbell, est descendue cette fois du podium (4e). "Cela a mis du temps. Je remercie Dieu", a soufflé cette fille de pasteur.

Les Etats-Unis ont été à la fête avec aussi les victoires d'Aries Merritt (12.92), qui a redonné le titre du 110 m haies à son pays après 16 ans d'intermèdes cubain et chinois. En 1996, Allen Johnson, l'inspirateur de Merrit enfant, avait conquis Atlanta.

Et, à la longueur Brittney Reese a fait sien le dernier titre qui lui manquait. La double championne du monde s'est imposée avec 7,12 m. Rescapé après les trois premiers sauts, la Française Eloyse Lesueur est resté 8e. Et, à mi-parcours, Ashton Eaton est bien lancé pour l'or du décathlon.

Enfin la Russe Natalya Antyukh a obtenu à 31 ans la récompense suprême au 400 m haies, elle qui avait décidé d'abandonner le tour de piste après une médaille de bronze aux JO-2004.

related videos

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

le scan


publicité



most viewed posts