ki news?
Publicité
 
business

Sortie de crise dans l’industrie sucrière

  • 17 Aug 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
Sortie de crise dans l’industrie sucrière Sucriers et syndicats sont parvenus, aux petites heures du matin ce vendredi, à un accord dans le litige les opposant dans l’industrie sucrière. C´est vers 00h50 que la nouvelle est tombée après une journée pleine de rebondissements. La signature de l’accord entre la Mauritius Sugar Producers Association et le Joint Negotiating Panel est prévue aujourd’hui, à 11 heures, à Victoria House.

L´accord prévoit la tenue de négociations collectives au niveau national jusqu’à la fin de la réforme sucrière, d’ici 2015, avec la possibilité de revoir les accords de procédure de 1982 et 1987. L´autre retombée majeure concerne les 21 points litigieux en suspens depuis 2010. Ceux-ci seront repris lors des négociations de 2013. Ashok Subron, se réjouissant de cette victoire syndicale, a salué le courage affiché par les employés.

Accord en bonne voie avant minuit

A 23h45 jeudi soir, les négociations entre les membres de la Mauritius Sugar Producers Association (MSPA) et les représentants du Joint Negotiating Panel (JNP) par l’intermédiaire du ministre du Travail Shakeel Mohamed se poursuivaient au siège du ministère du Travail, à Victoria House, Port-Louis. Les indications disponibles auprès du JNP et des proches collaborateurs du ministre Mohamed étaient que les deux parties se rapprochaient davantage d’un accord. Du côté des sucriers, c’était motus et bouche cousue.

A l’heure où nous mettions sous presse, les officiers du ministère rédigeaient à nouveau l’accord que patronat et syndicat devaient signer aux petites heures du matin, sauf revirement de situation. L’accord prévoit la tenue de négociations collectives au niveau national jusqu’à la fin de la réforme sucrière avec la possibilité de revoir les accords de procédure de 1982 et 1987. En principe, la réforme sera complétée d’ici 2015.

L’accord prévoit également des négociations sur les points litigieux en suspens depuis 2010. Les conditions attachées sont les suivantes : d’un côté le ministre de tutelle devra revoir sa décision d’avoir référé les 21 points litigieux au NRB et de l’autre la MSPA va retirer sa demande de Judicial Review contre la décision initiale du ministre. Dans l’immédiat, trois points seront référés au NRB : retirement, graduity et night shift allowance. Les syndicats réclament une allocation de 25 % de leur rémunération de base pour le "night shift".

Dans une déclaration à la presse jeudi soir, Ashok Subron, porte-parole du JNP, a salué le courage et la solidarité affichés par les employés de l’industrie sucrière. "Ils n’ont pas hésité à défier la dictature", a-t-il dit. Pour le syndicaliste, les travailleurs sont sur le point de remporter une première étape de leur combat. "Le rassemblement du 2 septembre devant la municipalité de Port-Louis est maintenu", a-t-il tenu à préciser.

Source: Le Matinal

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts