ki news?
Publicité
 
société

Infinity : intervention du gouvernement

  • 7 Feb 2011
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
Infinity : intervention du gouvernement Le gouvernement, à travers le ministre du Travail et des relations industrielles, Shakeel Mohamed, interviendra une nouvelle fois, ce lundi, en vue de trouver une solution au problème des 470 salariés du centre d’appels Infinity. Plusieurs dizaines parmi eux observent une grève de la faim depuis bientôt une semaine pour soutenir leur demande de paiement de leurs salaires depuis novembre dernier.

A la suite de cette action de grève le ministre Shakeel Mohamed a rencontré vendredi dernier le P.-D.G. de la firme Infinity, des membres du management de la compagnie ainsi que les représentants des travailleurs en grève. A l’issue de ces discussions le ministère du Travail a proposé aux grévistes de prendre avantage du Workfare Programme en attendant que les points en litige soient réglés à leur satisfaction.

Deux autres grévistes hospitalisés dimanche

Deux grévistes parmi les plusieurs dizaines d’employés du centre d’appels Infinity qui participaient à la grève de la faim à Ebène, ont dû être hospitalisés, dimanche après-midi. Ils ont été pris d’un malaise en l’espace d’une demi-heure.

Anielle Philippe, une porte-parole des grévistes, a déclaré au Matinal qu’en l’espace d’une demi-heure, les deux grévistes ont éprouvé un malaise. Il s’agit de Corinne Mootien, âgée de 32 ans et Warren Boodhoo, 21 ans. Ils ont été admis à l’hôpital pour des soins.

Rencontre avec Shakeel Mohamed

La porte-parole a souligné que Corinne Mootien était avec eux dès le premier jour de la grève. Daniel Boodhoo, le père de Warren est révolté vu que les autorités gouvernementales, selon lui, ne prennent pas position sur cette situation.

Plusieurs dizaines d’employés d’Infinity étaient à leur cinquième jour de grève de faim dimanche sur le parvis du bâtiment d’Infinity à Ebène. Parmi des hommes, des jeunes et mères de famille qui ont délaissé leur toit pour manifester leur mécontentement devant le siège social du centre d’appel. Ils n’arrivent pas à comprendre comment une grosse boîte comme Infinity, qui a obtenu des fonds importants de la part de l’Etat, n’arrive pas à payer les salaires des employés depuis novembre.

Les représentants des grévistes comptent rencontrer une nouvelle fois le ministre du Travail et des relations industrielles, Shakeel Mohamed, ce lundi.

Conditions pénibles

Les grévistes souhaitent qu’une solution soit trouvée à ce problème de non paiement des salaires car ils sont endettés et vivent dans des conditions très pénibles. “Il est évident que c’est plus que difficile pour un salarié de vivre dans de bonnes conditions humaines sans un salaire depuis le mois de novembre”, déclare un gréviste.

Des représentants des grévistes avaient eu une rencontre vendredi avec le ministre du Travail et ce dernier leur avait proposé d’accepter le “Workfare Programme” comme une aide temporaire vu leur situation difficile. Ils avaient rejeté cette proposition et ont préféré poursuivre leur grève de la faim en attendant la rencontre d’aujourd’hui qui sera, selon eux, plus décisive.

Shakeel Mohamed avait déclaré vendredi lors d’une rencontre avec les représentants des grévistes qu’après une discussion avec Jean Suzanne, P.-D.G. de la firme Infinity, ce dernier lui a dit qu’il est en pourparlers pour trouver un plan de restructuration très vite pour les employés et aussi pour sauver leur emploi.

Les employés avaient lancé un appel au ministre lors de cette rencontre d’entamer des démarches auprès des banques pour leur accorder un moratoire pour régler leurs emprunts.

Le gréviste Waren Brun est épileptique

Waren Brun, 23 ans, souffre de crises d’épilepsie depuis bientôt cinq ans. Son état de santé ne lui permet pas de faire une grève de faim mais sa situation est devenue critique et il se voit contraint d’avoir recours à cette action afin de se faire entendre par son patron et les autorités concernées.

“Il me faut prendre des médicaments qui me coûtent environ Rs 800 par mois. Ce n’est vraiment pas évident de trouver cette somme chaque mois. Que vais-je faire ? Je souhaite juste qu’on nous paye ce qu’on nous doit ! On a bossé pour cet argent !” nous indique Waren avec beaucoup de colère.

“Cela fait trois jours que nous avons entamé une grève de la faim. Etant malade, il me faut que je me repose. Jean Suzanne ne le sait pas puisqu’il n’est jamais libre pour nous parler ! Il faut toujours passer par sa secrétaire pour se faire entendre.”

Mise à part cela, les parents des victimes de la compagnie Infinity sont aussi remontés par toute cette histoire. La mère de Waren ne souhaite qu’une chose : que toute cette histoire s’achève et que tout rentre dans l’ordre. “Ma maman est très inquiète pour moi car je suis malade.

Elle ne peut accepter que je dorme devant les locaux de la compagnie car on ne sait pas ce qui peut m’arriver. Elle me dit de retourner à la maison”, nous confie Waren. Selon lui, la compagnie Infinity lui doit une somme de Rs 20 000 pour ces deux derniers mois.

Waren souhaite que son témoignage et sa situation soient pris en considération par la compagnie Infinity et que les employés reçoivent ce qui leur revient de droit au plus vite possible.

Source: Le Matinal

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts