ki news?
Publicité
 
société

Dossier Chagos : Henry Bellingham à Maurice bientôt

  • 26 Jun 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
Dossier Chagos : Henry Bellingham à Maurice bientôt A peine le Premier ministre Navin Ramgoolam a-t-il obtenu l’engagement de son homologue britannique David Cameron de la mise en place d’un comité conjoint Maurice/Grand-Bretagne pour la tenue de discussions bilatérales sur la souveraineté des Chagos que le gouvernement s’est mis à l’œuvre afin d’enclencher le processus de dialogue positif dans les plus courts délais.

En effet, les recoupements d’informations du Matinal indiquent que Henry Bellingham, sous-secrétaire d’Etat au Foreign & Commonwealth Office (FCO), effectuera prochainement le déplacement à Maurice pour définir les modalités selon lesquelles les négociations seront conduites. Le pressing, a-t-on appris, émane de Port-Louis.

“Trop souvent les Anglais nous ont tourné le dos après avoir pourtant donné l’impression qu’ils seraient disposés à discuter. Mais, cette fois, semble-t-il, le Premier ministre Navin Ramgoolam a pris les devants.

Il a su imposer diplomatiquement certaines conditions, ramenant le gouvernement britannique à la table des discussions”, a déclaré au Matinal une source proche de l’hôtel du gouvernement.

Dans le camp mauricien, laisse-t-on entendre, ce sera le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell qui sera appelé à piloter ce dossier hautement sensible. “Il est important que les discussions aient lieu au plus haut niveau ministériel pour qu’on puisse enfin trouver une solution à ce problème de longue date”, a ajouté notre interlocuteur.

Double objectif pour Maurice

L’objectif est double, a précisé notre interlocuteur : être partie prenante des discussions entre Londres et Washington sur le renouvellement du bail de Diego Garcia et surtout pouvoir exercer notre droit à la souveraineté sur l’archipel. D’autres développements sont également attendus, dont le déplacement de Navin Ramgoolam à Washington afin de proposer que les trois pays soient engagés dans des discussions tripartites sur le dossier Chagos. Cela, sans porter préjudice à la base militaire des Américains à Diego Garcia.

Source: Le Matinal

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts