ki news?
Publicité
 
société

Poids lourds et autobus : pas de “fitness” sans limiteur de vitesse

  • 29 Jun 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
Poids lourds et autobus : pas de “fitness” sans limiteur de vitesse Les propriétaires de poids lourds n’ont qu’à bien se tenir. À partir de dimanche, 1er juillet, ils n’auront pas droit à un certificat de “fitness” pour pouvoir rouler sur les routes du pays, si leurs véhicules ne sont pas équipés d’un limiteur de vitesse. Quelque 18 000 véhicules sont concernés.

Cette décision affecte en particulier les poids lourds de plus de 3 500 kilogrammes, les autobus et les poids lourds munis de remorques. La vitesse maximale de ces véhicules sur nos routes est de 70 km/h. La vitesse maximale pour un poids lourd muni d’une remorque a été fixée à 50 km/h et à 40km/h pour un poids lourd pourvu de plus d’une remorque.

Une amende de Rs 2 000 est prévue pour ceux qui ne respectent pas ces limites de vitesse.

Un autobus de moins de dix ans obtient normalement un certificat de fitness chaque année. S’il compte plus d’une dizaine d’années de service, un certificat est nécessaire tous les six mois. Si le véhicule a plus de 16 ans, c’est tous les trois mois qu’un certificat de fitness est alors requis.

BOCF : “La NTA doit être vigilante”

Sunil Jeewoonarain, secrétaire de la Bus Owners Cooperative Federation (BOCF), a déclaré que la fédération n’est pas contre l’entrée en vigueur du limiteur de vitesse parce que cela assurera la sécurité des usagers de la route.

Cependant, il prévoit un ralentissement de la circulation routière aux heures de pointe. L’entrée en vigueur de cette décision est aussi susceptible d’apporter, pendant un certain temps, une perturbation dans les horaires des autobus.

“Au sein de l’association, nous avons des opinions divergentes sur l’entrée en vigueur de cette décision. Nous sommes prêts à collaborer avec les autorités mais que se passera-t-il si certains s’amusent à débrancher le limiteur de vitesse en raison de la compétition féroce qui existe dans l’industrie du transport. Je pense que la NTA doit être sévère sur ce point”, a-t-il ajouté.

Les propriétaires des poids lourds sont avisés qu’il y a des spécifications aux normes en vigueur sur le plan international pour les limiteurs de vitesse. La NTA possède déjà une liste de fournisseurs de ces appareils.

Source: Le Matinal

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts