ki news?
Publicité
 
société

COI : un nouvel essor pour l’Indianocéanie

  • 13 Jul 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
COI : un nouvel essor pour l’Indianocéanie C’est un nouvel essor que connaitra la Commission de l’océan Indien. Le nouveau secrétaire général de l’institution, Jean-Claude de l’Estrac a, lors de la passation des pouvoirs, le jeudi 12 juillet, à l’hotel Hilton, exprimé sa vision de réaliser l’Indianocéanie.

Selon lui, la COI est "porteuse de grands espoirs pour les peuples des iles du sud-est de l’océan Indien, région que nous devrions appeler l’Indianocéanie, le mot juste, déjà en usage chez des scientifiques, chercheurs, historiens et écrivains. Il exprime mieux notre identité et notre singularité », a dit Jean-Claude de l’Estrac.

C’est avec beaucoup d’émotion que le père fondateur de la COI a relaté l’initiative qu’il avait prise avec le soutien de Madagascar pour jeter les prémices de l’institution.

Sa vision de l’Indianocéanie se traduit principalement en trois axes. Il estime d’abord qu’il est primordial d’instaurer une ligne maritime régionale afin de faciliter les échanges, notamment commerciaux, entre les pays membres.

"La création d’une ligne maritime régionale, en partenariat avec le privé, est un projet auquel les pays de la région doivent accorder la plus grande priorité si nous voulons continuer à parler d’intégration régionale", a-t-il déclaré.

Il estime aussi nécessaire de créer une compagnie d’aviation régionale, malgré toute sa complexité. "Je suis convaincu que nous ne pouvons faire l’économie d’une remise en cause des modèles existants, étatiques, concurrentiels, non rentables et inadaptés. C’est le rôle du conseil des ministres de la COI de proposer un cadre d’analyse de cette question cruciale pour la régional", a soutenu le nouveau secrétaire générale.

Le troisième axe porte sur les échanges culturels, notamment avec la création d’une chaine de télévision régionale pour exprimer la voix de l’Indianocéanie.

Il a aussi tenu à remercier le Premier ministre Navin Ramgoolam, présent lors de la cérémonie, pour avoir proposé sa candidature lors du dernier Sommet de la COI en octobre dernier pour le poste qu’il occupe désormais.

Le secrétaire général sortant, Callixte d’Offay a évoqué, lors de son discours d’adieu, les projets menés lors de son mandat de quatre ans et aussi de son attachement à la COI. "Avec l’ensemble du personnel du secrétariat général et des projets, sous l’autorité des présidences successives de la COI, nous avons mis le meilleur de nous-mêmes pour apporter une contribution à la construction d’une COI plus stratégique et plus efficace, en mettant l’accent sur une culture de résultats", a-t-il dit.

Photo : Jean-Claude de l’Estrac et Calliste d’Offay


vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts