ki news?
Publicité
 
société

Affaire Michaela Harte : la police veut convaincre un témoin de revenir à Maurice

  • 7 Aug 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
Affaire Michaela Harte : la police veut convaincre un témoin de revenir à Maurice L’équipe en charge de la nouvelle enquête sur la mort de l’Irlandaise Michaela Harte tente de convaincre une Allemande de revenir à Maurice pour consigner sa version des faits. Celle-ci, qui séjournait à l’ex-hôtel Legends au moment du drame, avait précédemment donné une description d’un employé de l’établissement qui agissait d’une façon suspecte près de la chambre 1025 à l’heure du meurtre.

Arrêt des procédures contre Hosany

Ce témoin, selon nos renseignements, aurait déclaré au surintendant Callee qu’elle ne comptait pas retourner dans l’île et aurait demandé à la police de se baser sur son ancienne déposition pour poursuivre son enquête. Son interlocuteur lui a cependant fait comprendre qu’elle pourrait fournir plus de détails après avoir consulté des photos qui sont à la disposition de la police.

La Special Squad est confiante que ce témoin changera d’avis. La police espère que cette touriste pourra apporter de nouveaux éléments susceptibles de faire avancer l’enquête.

Par ailleurs, les enquêteurs ont contacté un expert scientifique de l’université de Bordeaux afin que celui-ci fasse le déplacement pour analyser des pièces à conviction saisies sur le lieu du crime.

Par ailleurs, la Special Squad fait le nécessaire pour retrouver l’ancien bagagiste Rajiv Bhujun, qui travaille désormais à l’étranger. Jusqu’à présent, les enquêteurs n’ont pu entrer en contact avec lui. Mais son témoignage est jugé crucial par la police du fait qu’il était l’un des premiers employés à se rendre près de la chambre 1025 juste après le crime.

Seconde enquête déterminante

C’est Rajiv Bhujun, d’ailleurs qui, en utilisant un double des clés, avait ouvert la porte pour permettre à John Mc Areavey d’avoir accès à l’intérieur et c’est à cet instant que celui-ci avait découvert le cadavre de son épouse dans la baignoire.

La touriste Michaela Harte était à Maurice pour sa lune de miel en compagnie de son époux quand elle a été étranglée dans sa chambre en janvier 2011. Son/ses assaillant/s a/ont voulu faire croire à un suicide en plaçant son corps dans la baignoire.

Mais le rapport de l’autopsie pratiqués par le médecin légiste Sudesh Kumar Gungadin a conclu à un acte criminel.

Cette seconde enquête, qui est supervisée par le DCP Ravin Sooroojbally, vise à retrouver le/s coupable/s.

Poursuivi sous une charge provisoire d’agression sur un photographe irlandais, le Directeur des poursuites publiques (DPP) a demandé, lundi, l’arrêt des procédures contre Imran Hosany, rédacteur en chef du journal Sunday Times. C’est le State Counsel, Me Vinod Rammaya, qui a informé la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing de cette décision, lundi, en cour de district de Port-Louis. La défense représentée par Me Akil Bissessur n’y a pas objecté d’autant plus qu’il avait avancé lors d’une séance précédente qu’aucun témoin ne pourra déposer dans cette affaire vu que le plaignant est déjà retourné dans son pays. Toutefois, le DPP a fait savoir qu’il peut loger une nouvelle affaire en justice s’il est nécessaire.
Dans une plainte consignée au poste de police de Plaine-Verte en juillet dernier, un photographe irlandais a avancé que le rédacteur en chef du journal Sunday Times l’avait agressé alors qu’il tentait de le prendre en photo. Toutefois, ce dernier a récusé l’accusation portée contre lui. Quelques jours après, le plaignant avait signifié son intention de ne pas aller de l’avant avec cette affaire.

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts