ki news?
Publicité
 
société

Des médecins mauriciens formés en chirurgie laparoscopique

  • 22 Aug 2012
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
Des médecins mauriciens formés en chirurgie laparoscopique Quelque 20 chirurgiens mauriciens des cinq hôpitaux régionaux à travers le pays suivent, depuis le mardi 21 août, une session de formation en chirurgie laparoscopique à l’hôpital national Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSRN). Cette formation est dirigée par le professeur Jean Michel Fabre, Chef de département de chirurgie digestive au Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier ainsi que le docteur Pierre Blanc, Chirurgien viscérale à l’hôpital de St Etienne en France.

La chirurgie laparoscopique, qui est également connue comme la chirurgie mini-invasive, est une technique chirurgicale moderne dans laquelle les opérations de l´abdomen sont effectuées par de petites incisions (généralement de 0.5 à 1.5 cm) par opposition aux incisions plus larges en laparotomie.

Le but de cette formation est afin de former les chirurgiens à la chirurgie minimalement invasive dans tous les hôpitaux de l´île Maurice et de réduire ainsi la pratique de la chirurgie conventionnelle dans les années à venir.

Ce type de chirurgie sera principalement bénéfique pour les patients car les cicatrices laissées seront bien moins conséquentes. Qui plus est, la douleur associée à ce type d’intervention ainsi que le temps de récupération du patient seront considérablement diminués.

Pour les chirurgiens, cette technique offre une meilleure vision et implique moins de risques de complications. La pratique de la chirurgie laparoscopique se traduira par moins d´occupation de lit, la réduction de la liste d´attente et la réintégration rapide des patients dans leur vie professionnelle.

Lors de son discours, le ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, Lormus Bundhoo, a souligné que la pratique de la chirurgie mini-invasive est encore à ses débuts à Maurice. Il a rappelé qu´en décembre 2011, un atelier a été organisé au cours duquel le professeur David Nocca et le docteur Pierre sont venus partager leur expertise en chirurgie laparoscopique. Depuis lors, un nombre croissant d´appendicectomies, de réparations d’hernies et d’ulcères duodénaux perforés ainsi que de cancers du côlon sont traités par chirurgie laparoscopique à l´hôpital SSRN.

Compte tenu des nombreux avantages de la chirurgie laparoscopique, le ministre a souligné que des mesures seront mises en place afin que tous les hôpitaux régionaux soient équipés d´instruments chirurgicaux laparoscopiques et que le personnel soit formé pour effectuer de telles chirurgies.

Pour sa part, le professeur Fabre a déclaré que la chirurgie laparoscopique est une intervention chirurgicale d´’avant-garde’ en Europe et son développement a été très impressionnant. Bien que les coûts directs de la chirurgie laparoscopique soient supérieurs à la chirurgie traditionnelle, il existe de nombreux autres avantages tels que le temps de récupération réduit, moins de consommation médicale et d´occupation de lit, entre autres, a-t-il déclaré.

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts