ki news?
Publicité
 
société

Le panier de la ménagère pèse plus lourd

  • 20 Mar 2014
  • augmenter la taille du texte   réduire la taille du texte
Le panier de la ménagère pèse plus lourd Le coût du panier de la ménagère ne cesse d’augmenter. Plusieurs hausses ont été notées pour les trois premiers mois de 2014 concernant des produits de base, notamment le riz, les grains secs, le lait et des légumes.

Si le prix de légumes pourrait connaître une baisse dans les semaines à venir, tel n’est pas le cas pour les autres produits. Si vers la fin de l’année dernière, une famille de quatre personnes dépensait Rs 5 300, maintenant elle dépense Rs 5 800, ce qui représente une hausse de Rs 500. Ce montant n’inclut que les produits de base, tels que le lait, les pâtes, le riz, la farine, le beurre, les aliments en boîtes ou encore les céréales, sans tenir compte des factures d’électricité ou d’eau, les frais ‘bazar’, les tickets d’autobus, le pain quotidien ou encore le gaz ménager.

Si on prend tout cela en considération, on arrive à Rs 6 400 ou plus. Ce n’est que le sommet de l’iceberg, car notre tour d’horizon sur l’évolution des prix pour ces derniers mois est assez révélateur. Même si en prenant compte des promotions qu’offrent différents supermarchés et hypermarchés, les prix du ‘carnet laboutik’, comme on dit communément, ont, dans certains cas, augmenté dans des proportions inquiétantes.

Le prix du lait a déjà connu une hausse importante ces derniers temps. Rien qu’au début de cette année, une hausse de Rs 4 à Rs 10 a été notée dépendant de la marque du lait. Le prix des grains secs a aussi grimpé de Rs 10 à Rs 12 et selon les importateurs une baisse n’est pas pour bientôt.

Le riz basmati a, lui, connu une hausse de 15% en janvier dernier. Les consommateurs paient de Rs 30 à Rs 50 de plus pour le sachet de 5 kg. Des importateurs pensent que le basmati va grimper dans les mois à venir, car si le prix du ‘long grain white rice’ augmente, le prix du basmati suivra. Traditionnellement, il y a une différence de prix de 30 à 35 % entre le basmati et le ‘long grain rice’.

Source: Le Matinal

vos réactions

blog comments powered by Disqus

à lire aussi


consulter nos archives

recherche

publicité



most viewed posts