Thaipoosam Cavadee : hommage au Dieu Muruga

  • Posted 08 Feb 2017
Thaipoosam Cavadee : hommage au Dieu Muruga

Ce jeudi 9 février, les Tamouls ont célébré le Thaipoosam Cavadee en hommage au Dieu Muruga.

Le Thaipoosam Cavadee marque la fin de dix jours de jeûne, de prières et d’abstinence, synonymes de foi et de dévotion. Ces dix jours de jeûne sont un symbole de purification.

Le Cavadee est une cérémonie haute en couleurs et est souvent considéré comme la plus spectaculaire de toutes les fêtes tamoules. Ce jour-là est caractérisé par d'impressionnantes processions de pénitents : certains ont le corps transpercé de crochets au bout desquels sont accrochés des citrons, ou d’aiguilles en forme de Vel, rappelant la lance que tient le Dieu Muruga. Il y a également l’implantation de larges aiguilles d’argent, notamment dans la langue ou aux deux extrémités de la bouche, qui symbolise le vœu de silence.

Dans leur marche vers le temple, les dévôts portent le cavadee, fait de bois, de bambous et décorés de feuilles et de fleurs. Ils transportent aussi le ‘saumboo’, un bol rempli de lait, destiné à être déversé sur les statues des divinités. Cette procession est l’occasion pour eux de prouver leur adoration, leur affection et leur fidélité au Dieu Muruga. Le Cavadee est un rituel de purification et évoque la victoire du bien sur le mal.

A Maurice, on peut souvent voir des camions citernes qui précèdent les dévots dans leur procession. Comme ils marchent pieds nus, de l’eau est déversée sur la rue souvent brûlante, afin de les soulager. Certaines personnes, munis de leur tuyau d’arrosage, les aspergent d’eau également. De l’eau ‘panakon’ (boisson à base de citron) est aussi offerte aux dévots pour les rafraîchir.

Après une procession qui peut durer des heures, les pénitents arrivent au temple. Là, le prêtre recueillera le lait des ‘saumboos’ et le versera sur les statues des divinités. Les participants vont ensuite récupérer ce lait béni, et le partageront avec leurs proches.

Après la cérémonie, le partage de nourriture, souvent du briani à base de légumes, se fait dans les tentes érigées dans l’enceinte des Kovils.

Le lendemain, le ‘kodi’ (drapeau) qui avait été hissé dans la cour du temple pour indiquer le début du carême, est enlevé, marquant ainsi la fin de cette période de jeûne.

Dans le cadre du Thaipoosam Cavadee, l’Application mobile ‘Thaipoosam Cavadee 2017’ a été développée par Mauritius Telecom en collaboration avec le Mauritius Tamil Cultural Centre Trust (MTCCT). Elle vous permet de vous tenir au courant des différentes activités proposées par les Kovils.

- Plus d’infos sur l’App ici.

Thaipoosam Cavadee : hommage au Dieu Muruga

recherche

citizen